29 jan, 2012

posté par dans Histoire et tradition | 0 commentaire

Sur les pistes au Val d’Allos – La foux

Que l’on soit un skieur averti ou un skieur novice, que l’on soit un habitué des lieux ou un vacancier en recherche de sensations fortes. Notre point de rencontre se fera sur les pistes.
Au plus fort de la saison hivernale, les pistes des stations ressemblent à des autoroutes mais à la différence de  ces dernières, elles ne vont, que dans un seul sens, celui des descentes.
Sur les pistes on entend différentes langues, aujourd’hui le Russe, l’Espagnol ou encore l’Anglais. J’avoue que ce mixage de population et cette ambiance festive qui en découlent sont autant de choses qui me font aimer la saison hivernale à la montagne.


Tout au long des pistes je crois y voir un peu le reflet de la société, je m’évade en observant mes amis les skieurs et crois y déceler quelques vérités. En effet je vois des sportifs un peu trop inconscient qui m’obligent à rester vigilant tant j’ai de l’appréhension en cas de rencontre trop brutale. A coté des imprudents s’arrêtent en plein milieu des pistes pour admirer le paysage sans trop se soucier des autres. Ici des anxieux figés sur leur ski tétanisés quant à l’idée d’aller trop vite. Des joyeux qui ont trop arrosé leur repas titubent le long des pistes. Ici se trouvent des skieurs qui « défilent » habillés par les plus grandes de marques de luxe, un peu bling bling sans doute. Là un groupe de skieur par goût de la provoque descend en leur plus simple appareil. Tandis qu’un groupe d’amis novices dont les membres se pouffent des uns et des autres car en mal de stabilité et qui semblent aimer à jouer à goûter d’un peu trop le sol glacial. Plus loin une famille dont les parents, sans doute, un peu trop protecteurs, empêchent toute approche de leurs enfants. Toute ce beau monde se dirigent d’une manière désordonnée dans un seul sens pour ne former aux yeux du baladeur un peu lointain qu’un long flot.


J’aime ces moments de discussion dans les files d’attentes avec des inconnus où l’on parle pour ne rien dire en toute décontraction. J’aime entendre toutes ces répliques des films qui nous ont tant marqués à l’exemple des « Bronzés font du ski »: « Quand te reverrai – je,  pays merveilleux.. » Que ces répliques sont idiotes et que c’est bon de les chanter. En fait c’est bon d’être bête surtout en vacances au ski.
J’aime skier et perdre mon regard dans un décor que je crois parfait. Que penser de ces massifs tels que la grande Séolane ou encore de la Sestrière? Que penser de ces jours au grand ciel bleu ou de ces journées de neige intense. Il y a de quoi savourer chaque instant à la montagne et il y a de quoi en avoir plein les yeux. C’est sans doute pour moi un des principaux attraits des vacances à la montagne, au Val d’Allos.

Les activités à la montagne ne doivent pas se borner à ne pratiquer que du ski car c’est oublier la diversité de la montagne et du climat montagnard. Les randonnées en raquettes vous feront découvrir la montagne d’un regard nouveau sur tel ou tel aspect que l’on ne connaissait pas. Prenez avec vous votre appareil photo car ces ballades seront pleines de sensations et d’ émotions enfin même en raquettes vous saurez rencontrer les skieurs au bas des pistes…
Bonnes glisses

 

{lang: 'fr'}

Déposez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>