19 fév, 2012

posté par dans Histoire et tradition, La Foux en photos | 0 commentaire

Les loups Val d’Allos – Haut Verdon – Parc national du Mercantour – Photo

 

Meutes de loups parc national du Mercantour
mafouxdallos.fr

Les loups sont à mon sens un peu le reflet de notre société tant leur destinée a été brisée par l’homme souvent par bêtise et manque de connaissance. En général nous n’aimons pas ce que nous ne connaissons pas et ce qui nous effraye. Nous avons tellement redouté cette espèce que nous l’avons anéanti de sorte à ce qu’elle disparaisse totalement de notre territoire dans les années 1930.

Cette peur de loup est très ancienne. Rappelez vous les grands classiques comme les contes de fée  avec des dénominations comme le «grand méchant loup» dans le très célèbre conte «Le petit chaperon rouge»  ou les grandes peurs populaires comme la bête du Gévaudan (sans doute issue de cette peur ancestrale). L’animal est vu comme cruel et dangereux pour l’homme.

Le petit chaperon rouge

La bête du Gévaudan

La bête du Gévaudan

Il faut dire qu’au Moyen Age les populations de loups étaient très importantes et l’Homme était essentiellement établi en milieu rural. D’où des rencontres voire des attaques de l’homme par des loups souvent malades de la rage. Sans doute même y a t’il eu certains loups qui ont dévoré des corps sans vie d’hommes. Ces faits ont entretenu la peur du loup mais il faut l’admettre dans l’ensemble ces attaques ont été très limitées le reste étant très souvent fantasmagorique.

A ce passé déjà lourd, s’ajoute le fait que les loups dérangent l’homme car ils s’attaquent assez régulièrement à ses activités agricoles notamment  aux troupeaux causant la mort des bêtes. Cette situation a de toute évidence entraîné la radicalisation de l’homme à son égard.

loup parc national du Mercantour
mafouxdallos.fr

En 1990, les pouvoirs publics ont favorisé la réintroduction des loups en France ( Venus d’Italie) notamment au parc national du Mercantour. Les peurs ancestrales, les anciens conflits ont tout naturellement ressurgi entre défenseurs de la nature, les pro loups et éleveurs donnant lieu à des manifestations très médiatisées mais aussi parfois à des affrontements. Aujourd’hui les médias font régulièrement l’écho d’attaques de loups sur des troupeaux et mettent en avant le désespoir des éleveurs. Mais aussi les rubriques des faits divers relèvent régulièrement des exécutions de loups par l’homme qui tendent encore une fois à fragiliser cette espèce si menacée. Cette espèce semble vouée encore pour de nombreuses années à être martyrisée par l’homme et son avenir sérieusement compromis.

Loup Parc National du Mercantour
mafouxdallos.fr

 

Pourtant savez vous que la réintroduction des loups en Irlande a eu plusieurs effets positifs? En effet les loups ont permis de contrôler le développement de toutes sortes de populations d’animaux qui se retrouvaient sans prédateur. A l’instar des cerfs qui  ravageaient les forets.

Quel attitude face à cette réintroduction?:

Cette peur ancestrale des loups ne pourra être combattue que par l’éducation, la formation des hommes et enfin et c’est sans doute le plus important, l’accompagnement des bergers. J’allai dire leur écoute. En effet eux seuls sont confrontés aux attaques des loups. Il est facile de comprendre leurs positions et leurs frustrations quand ceux ci voient leurs animaux égorgés. D’autant plus lorsqu’ils sont confrontés à des discours hautains d’ écologistes « bien pensant » souvent venus des villes, bien loin de leurs préoccupations locales.

L’adaptation des techniques agricoles est sans doute une autre piste de solution afin d’éviter de nouvelles  attaques de troupeaux. C’est déjà le cas avec la réapparition des chiens patous ( un autre effet positif).

Enfin la stricte régulation des populations des loups doit être respectée. Cela suppose des moyens de la part des autorités compétentes. En effet les détracteurs des loups évoquent une population en forte croissance sans contrôle et qui se traduirait par une explosion des attaques des loups.  Il n’y a qu’à lire la presse locale pour comprendre l’ ampleur du désastre à venir si rien n’est fait. N’oublions pas que les loups peuvent mettre bas deux fois par an à raison d’une dizaine de louveteaux par portée. Ces animaux étant au sommet de leur chaîne alimentaire, il ne disposent pas de prédateur. Il est facile de comprendre des risques pour la faune locale en cas de non contrôle de ces populations.

De toute évidence, avec un peu de volonté, de rigueur  nous saurons laisser un peu de place à cette espèce utile pour notre écosystème.

loup
mafouxdallos.fr

Parlons du loup maintenant:

Leur durée de vie est en moyenne de 8 à 14 ans. La durée de gestation est d’environ 2 mois pour des portées de 3 à 6 louveteaux.

Leur poids est compris entre 20 et 38 KG. Leurs poils sont assez grisâtre. Ils ressemblent un peu aux bergers allemands (dans le Mercantour).

D’un tempérament craintif et discret, les loups vivent plutôt la nuit d’où la difficulté de les observer.

Ils sont profondément sociaux d’où le fait qu’ils vivent en meute. Le pire serait pour un des membres d’être exclu de la meute. Ils naissent dans une meute, sont éduqués, nourris par chacun des membres. Ils chassent ensemble, jouent ensemble. La taille de la meute est fonction de la nourriture offerte sur leur territoire.

Le temps consacré à la chasse est important: 10 heures par jour.

Ils chassent essentiellement du petit gibier. Mais peuvent s’attaquer à de grosses proies. Le territoire d’une meute de loups est de l’ordre de 200 kilomètres carrés.

Pour plus d’informations sur le loup rapprochez vous du site officiel du parc national du Mercantour enfin de la page Wikipédia ou encore de ce blog : Loup.org

 

Ils sont visibles dans le parc national du Mercantour. Selon le site officiel du Mercantour, on en dénombrerait une vingtaine répartis en quatre meutes. Leur population tend à croître d’où le fait qu’en 1999 une opération de capture de loups a été effectuée. Cette opération consistait à prélever une vingtaine de loup pour les implanter ailleurs (relayé par TF1 Reportage accessible sur leur site) .

Pour ceux qui désirent observer les loups, il a été crée le parc ALPHA à St Martin de Vésubie (Département du 06 Alpes maritimes) . Une vingtaine de loups en semi liberté y sont observables.

 

NB Les photo ont été prises sur différents sites car je n’en avais pas en ma possession.

{lang: 'fr'}

Déposez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>