29 août, 2014

posté par dans Histoire et tradition | 0 commentaire

Crash vol Paris – Saïgon 1953 et Crashs Cheval Blanc 1948 – Pays du Haut Verdon

Nos reliefs sont de formidables lieux de découverte et d’émerveillement de par la richesse de notre patrimoine géologique et culturel.  Mais hélas, ils ont eu aussi des journées bien plus sombres à l’exemple des 3 crashs d’avions qui se sont produits voici plusieurs décennies. A cette époque les accidents d’avions étaient beaucoup plus nombreux par rapport au nombre de passagers. En 1948 à 3 jours d’intervalle, 2 avions se sont abîmés sur le Cheval Blanc faisant un vingtaine de morts et un seul rescapé. Enfin en 1953 le vol Paris Saigon fit plus de 40 morts sur le mont Cenet.  Ces deux catastrophes aériennes ont laissé des traces visibles que certains aiment à découvrir. Vous disposez de liens pour plus d’information (cliquez dessus) et de photo. Bonne lecture.

 

Les 2 Crashs Cheval Blanc 27 janvier 1948 et 30 janvier 

C47

 

Les 2 crashs des avions sur le Cheval Blanc ( au dessus de Thorame Basse ) ont quelque chose d’effrayant. Imaginez que les deux avions se sont abîmés à 1000 mètres près et à trois jours d’intervalle. Sans doute que le second accident aurait pu être évité, dans le sens ou celui ci est lié à une erreur d’appréciation.

  • Le 27 janvier 1948

Un avion militaire C 47 de l’US air Force qui transportait les familles de militaires, ces derniers étaient affectés à Udine. L’avion se perd du fait d’une tempête de neige et s’écrase sur le massif du cheval Blanc à 2300 mètres d’altitude. Il y aura 8 morts plus l’équipage composé de 3 personnes.

 

Boeing B-17E

  • Le 30 janvier 1948 : 

un B17 envoyé sur place ,chargé de prendre des photo sur le lieu du crash, fait une mauvaise manœuvre et s’abîme  à 1000 mètres à coté du premier appareil. Il transportait essentiellement des journalistes qui étaient concentrés à l’avant de l’appareil. Ceux ci auraient demandé aux pilotes de s’approcher de la catastrophe afin qu’ils prennent des photo. La surcharge de l’appareil ainsi que la force du vent et une mauvaise appréciation des pilotes seraient les conséquences de cette seconde catastrophe aérienne.  Il y eu un seul survivant sur les 10 hommes à bord de l’appareil.

Une croix a été apposé pour commémorer  sur le versant ouest de la montagne  l’accident.

CHEVAL BLANC 2 cheval blanc 3 CHEVAL BLANC

Pour plus d’information, cliquez sur les liens ci dessous:

 

Le Vol Paris Saigon nuit du 1 et 2 septembre 1953 

146174-parissaigon

Cinq années plus tard, un troisième accident bien plus meurtrier à eu lieu sur nos reliefs sur le Mont Cenet à 2800 mètres d’altitude proche du Mont Cimet dans la vallée de l’Ubaye.

En effet, le Vol long courrier Paris-Saïgon transportait 42 passagers, s’est écrasé ne laissant aucun survivant. Imagiez qu’un moteur aurait été retrouvé à 1500 mètres du lieu de l’impact. Les débris étaient répartis sur 4 km2 prouvant la force de l’impact.

Une croix a été  installé sur le lieu de l’impact, puis  remplacée pour la commémoration des 60 ans de la catastrophe.

f_bazz_match_03_320

crash_paris-saigon_2 crash_paris_saigon_1953_

Paris Match

Paris Match

Paris Match

Paris Match

 Pour plus d’information cliquet sur les liens suivants:

 

{lang: 'fr'}

Trackbacks/Pingbacks

  1. Randonnée le Cimet 3022 mètres – Cascade du Picth et du Cimet – Allos – itinéraire info et photo | Ma Foux d'Allos - […] au sommet, si vous le désirez, vous pourrez allez voir la croix qui a été installé suite au crash …
  2. Crash A320 Massif Estrop Seyne les alpes | Ma Foux d'Allos - […] Les 2 Crashs du Cheval Blanc  en 1948 ( 20 morts) […]

Déposez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>