26 déc, 2015

posté par dans Histoire et tradition | 0 commentaire

Inauguration place Ernest Garcin Foux d’Allos 20/12/2015 discours Vallauri Joel

Inauguration Place Ernest GARCIN à La Foux d’Allos Dimanche 20 décembre 2015 à 18h.

Inauguration place Enerst Garcin 20/12/2015 mafouxdallos.fr

Inauguration place Enerst Garcin 20/12/2015
mafouxdallos.fr Famille Garcin

Mesdames, Messieurs, Chers Amis, Nous allons débuter cette cérémonie par la remise du flambeau par Monsieur Armand CRESP ancien moniteur de l’école de ski Monsieur Jeannot NOTOLI doyen de la Foux d’Allos à Monsieur Yvon GARCIN, Champion de France de ski alpin 1963 et 1965, qui a eu l’honneur de porter la flamme olympique des jeux de Grenoble lors de son passage à la Foux d’Allos en 1968. Yvon, comme un passage de témoin tu vas donc transmettre ce flambeau aux représentants du ski club du Val d’Allos, Agathe BARBOTIN 1ère benjamine du comité régional Alpes Côte d’Azur, qui a intégré le pôle Excellence de Briançon, et Adrien GRAVIER, un des plus anciens membres du Ski club du Val d’Allos qu’il a intégré depuis l’âge de 4 ans. Que cette flamme symbolise leur réussite comme l’a été la tienne et comme l’est la réussite de notre belle station de la Foux d’Allos, devenue aujourd’hui Val d’Allos 1800. Je vous demande une immense ovation.

Inauguration place Enerst Garcin 20/12/2015 mafouxdallos.fr

Inauguration place Enerst Garcin 20/12/2015
mafouxdallos.fr

DISCOURS Il est temps maintenant de rappeler à notre mémoire l’action de Monsieur Ernest GARCIN, de qui nous allons donner le nom à la place centrale de notre belle station, à quelques mètres de l’hôtel qu’il a fondé, sur un sol qu’il a tant foulé……

Madame la Conseillère départementale Madame le Maire d’Allos Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers municipaux de la commune d’Allos Monsieur le Président du Syndicat mixte du Val d’Allos Monsieur le Président de la Société VALD Monsieur le Directeur des stations du Val d’Allos Mesdames et messieurs les valeureux anciens de la SAFA, Mesdames et messieurs les employés de nos remontées mécaniques Monsieur le Président de l’association des commerçants de la Foux d’Allos Mesdames et Messieurs les acteurs économiques de notre station Mesdames et Messieurs les moniteurs du Val d’Allos Monsieur le Représentant des forces de Gendarmerie Messieurs les Représentants des Service des routes du Conseil départemental Monsieur le Directeur de l’Office du Tourisme Cher Yvon, chère Céline, Mesdames, Messieurs, Chers Amis, C’est avec beaucoup d’émotion, que nous sommes réunis aujourd’hui pour rendre hommage à un grand Monsieur de la Foux d’Allos qui, par son intelligence, son audace, sa détermination, son esprit visionnaire, aura été à l’origine de la création de notre station de La Foux, de son développement, de son aura nationale et même internationale, j’ai nommé Monsieur Ernest GARCIN.

6230497107484160962

Ernest GARCIN est né à la Foux le 26 février 1913, fils de Joseph Honoré et de Alix Augustine CHARPENEL. Il a un frère Théodore et une sœur Charlotte. Nous sommes au début des années trente, les parents d’Ernest, par ailleurs agriculteurs, tiennent également un Hôtel familial à la Foux village. Avec les produits de la ferme, sa maman prépare tous les jours le beurre et la crème à destination d’une clientèle huppée venant en majorité de la Côte d’Azur, pour profiter de l’air pur de nos montagnes. En hiver la route peut rester bloquée jusqu’à des périodes de quinze jours consécutifs à cause des avalanches. Le facteur est alors la seule personne qui se risque à monter d’Allos pour porter le courrier. Peu ou pas d’électricité, le seul téléphone du hameau est souvent coupé, en ce temps là, les conditions de vie dans nos contrées ne sont pas simples. Très jeune Ernest se passionne pour le ski, il dévale avec prouesse les pentes du Signal.

Passionné par sa vallée, constatant l’attrait des touristes de plus en plus nombreux à venir pratiquer les nouvelles activités que sont les sports d’hiver, il perçoit très vite le potentiel qui réside dans les montagnes de la Foux et la nécessité d’installer ce que l’on appelait alors des remontepentes. Avec son frère Théodore passionné comme lui, il va rapidement établir de 1933 à 1936 un système de remontée en luges sur câbles et enrouleurs.

En 1937, le premier téléski de l’Aiguille est en fonctionnement. Dès lors et jusqu’en 1939, la station acquiert sa réputation de station enneigée et ensoleillée, que fréquente une clientèle aisée. Mobilisé le 26 août 1939, il est affecté au 96ème Régiment d’Artillerie de montagne sur la frontière italienne dans le secteur des Alpes Maritimes, il est démobilisé le 14 juillet 1940.

Ernest Garcin

Ernest Garcin Mafouxdallos.fr

Ernest se marie à Allos le 17 septembre 1943 avec Madame Yvonne Gabrielle RIGNON, appelée affectueusement Gaby, originaire de Sisteron et qui sera l’institutrice de la Foux durant de longues années. Elle épaulera Ernest toute sa vie. Après la guerre, Ernest repart à la recherche d’investisseurs. Le premier est Mr Gaillet de Marseille, propriétaire de grandes usines de confiseries, aujourd’hui devenue la Société Haribo. Ensemble, ils créent la SAFA, Société d’Aménagement de la Foux d’Allos. Un symbole, la Foux devient la Foux d’Allos ! Plusieurs personnalités et élus du pays aident Ernest ou entrent dans le capital de la SAFA, souvent en mettant en caution leurs propres biens. Il faut ici citer Monsieur Jean PELLEGRIN, Monsieur Adrien ROUX de Colmars, Monsieur Joseph MILLOU, Monsieur Jean CAIRE, Monsieur Ernest GIREUD, Monsieur Pierre MATHIEU huissier à Digne, ainsi que de nombreux propriétaires terriens de la Foux qui avaient compris l’intérêt que représentait cette nouvelle activité économique.

Inauguration place Ernest Garcin  mafouxdallos.fr

Inauguration place Ernest Garcin
mafouxdallos.fr

A compter des années 50, Ernest construit un bar, puis un restaurant et enfin un hôtel qu’il appellera « l’Etoile des Neiges ». Il s’agit de développer les capacités d’hébergement de la station, qui est alors l’une des plus renommées des Alpes. La Foux est jumelée avec Saint Tropez, de nombreuses stars fréquentent le Relais du col construit par Alex GUINI, mais aussi l’Hôtel le Dahut, l’Auberge de jeunesse. Martine CAROL, Georges BRASSENS, Georges MOUSTAKI, Francis LEMARQUE et beaucoup d’autres encore, viennent y séjourner. Ernest GARCIN ne ménage pas ses efforts, il descend à Marseille et monte à Paris avec Messieurs Adrien Roux et Jean Pellegrin, pour trouver des fonds, négocier des contrats, etc…. et au cours de toutes ses pérégrinations, il va rencontrer les personnalités qui vont également marquer l’histoire de la Foux d’Allos :

– Monsieur Georges SIMOND, originaire de Chamonix, moniteur de ski, construit l’Hôtel du Dahut. Il est le fondateur de l’école de ski de la Foux et du premier magasin de ski dont le regretté Monsieur Marcel LANTELME prendra plus tard la relève.

– Monsieur Alain GRASSIN, originaire de Nice, devint le Chef d’exploitation.

– Monsieur Nicolas WEST, qui fut Directeur de la SAFA durant plusieurs décennies.

Ernest Garcin à droite accompagné d'un ami touriste cannois

Ernest Garcin à droite accompagné d’un ami touriste cannois mafouxdallos.fr

Ernest voulait créer parallèlement un syndicat réunissant tous les propriétaires terriens afin d’éviter les ventes des terres et faire en sorte que les gens du pays gardent la maîtrise du développement de la station et bénéficient des retours. La réticence de certains fera avorter ce projet. Entre temps les aménagements se sont poursuivis. En 1952/54 : un 2ème téléski qu’il appelle « le Second » en continuité de l’Aiguille est mis en service. Il est construit par la Société POMAGALSKI, en petits tubes pour ne pas nécessiter trop de terrassement. Long de 550 m, il monte jusqu’aux catex d’aujourd’hui. Il desservait quatre pistes totalisant 5 kms vers l’Auriac et vers le plateau de l’Aiguille.

Le premier téléski de l’Aiguille à enrouleurs est démonté pour faire place à un téléski POMAGALSKI en 1957- 58. Plus tard, le Segond sera également démonté.

En 1958/60 : est construit le Téléski de  » l’Ubac » Ernest GARCIN continue à chercher de nouveaux investisseurs avec Nicolas WEST Directeur de la SAFA. Tous les deux trouvent le groupe BOISSONNAS-SCHLUMBERGER, actionnaire de groupes internationaux et l’évolution de la station continue….

Le 22 mars 1964, à l’issue d’une importante réunion en Mairie d’Allos qui présentait un ambitieux plan de développement de la Foux d’Allos, tant au niveau des pistes que pour porter sa capacité d’accueil à 10.000 lits, Ernest GARCIN déclarait au Provençal : « j’ai assisté à l’exode de la population, j’ai vu partir mes amis les uns après les autres et à plusieurs reprises, j’avoue, j’ai été tenté de faire comme eux. La guerre a porté un rude coup et la reprise en 1945 a été difficile.

Inauguration place Ernest Garcin  mafouxdallos.fr

Inauguration place Ernest Garcin
mafouxdallos.fr

Le projet que l’on nous présente aujourd’hui est séduisant et bien sûr, il paraît grandiose, mais j’ai confiance en lui. Je suis à fond pour ce plan d’aménagement qui donnera à notre station la place qu’elle mérite dans l’ensemble français des sports d’hiver ». A l’ouverture de la saison 1964-1965 la station comptait 5 téléskis l’Aiguille, l’Hubac, la Tardée , le B20, le B12 et deux télésièges, le Marin Pascal et celui de Vescal. Le nom de Marin PASCAL fut donné à ce télésiège, en hommage au cantonnier originaire de la Foux qui entretenait quotidiennement la route du col d’Allos.

En 1965 se déroule la construction du Téléski du Signal qui permet de prolonger l’ouverture du domaine tard dans la saison, jusqu’au 15 mai en 1966 ! Il est prévu de porter la capacité d’hébergement à 2000 lits à l’horizon 1970. A la place d’OCAJ, la construction de dix chalets styles Saint-Moritz était programmée pour faire évoluer la station vers le haut de gamme, la réalisation de Soleige cette immense barre de béton et de métal, va démoraliser Ernest «la station est foutue dira t’il … » Il est également prévu pour le début des années 1970, la création d’un altiport qui mettrait la Côte d’Azur à moins de 40 minutes de vol. Il fut longtemps question aussi de la percée d’un tunnel routier sous le col d’Allos, qui aurait permis de rejoindre Barcelonnette en 20 mn, été comme hiver.

 

En 1967, Emile ALLAIS apporte sa collaboration et son expérience en vue de l’aménagement du vallon de l’Aiguille et du vallon de l’Auriac par la création du Télécabine de l’Aiguille. Cette remontée mécanique, véritable prouesse technologique et les pistes qu’elle dessert, asseoira la renommée sportive nationale et internationale de la Foux d’Allos. Des compétitions nationales et internationales sont organisées à la Foux d’Allos, les Championnats de France en 1973 et la Coupe d’Europe en 1974, dont le vainqueur de la descente organisée dans la noire de l’Aiguille longue de 3.200 m, en 1’39’’87 à 115,2 km/h de moyenne, l’Autrichien Josef LOIDL dira à l’arrivée « C’est effrayant, jamais encore je ne m’étais fait aussi peur ! »

La Saison 1976-1977 voit l’ouverture de la liaison avec Pra-Loup et l’essor du domaine skiable que l’on dénommera « l’Espace lumière ». La Foux d’Allos continue son développement immobilier par la recherche de plus de cohérence urbanistique. Sous la municipalité dirigée par Monsieur René CEZE Maire d’Allos, une restructuration va être opérée au début des années 1980 sous l’égide des architectes Messieurs ANNEZIN et SABRAN par la création d’un véritable Centre station et par l’aménagement de cette magnifique place que nous inaugurons aujourd’hui.

Monsieur Ernest GARCIN habitera à la Foux d’Allos jusqu’en 1982-1983. Pour raison de santé, il devra rejoindre Sisteron où il s’éteint en 1999, à l’âge de 86 ans. Et je voudrais citer ici les propos d’Yvon : « Mon père était un visionnaire, un gros travailleur, qui a dû souvent se battre contre l’immobilisme. C’était un battant avec un moral d’acier et cela jusqu’à la fin sa vie. Il a toujours porté dans son cœur « la Foux », même à Sisteron où il a pris sa retraite après une vie de travail, d’innovation et d’ambition pour son pays. Monsieur Ernest GARCIN, par votre enthousiasme, votre talent et votre audace vous avez forcé le destin de notre commune, de notre vallée. Soyez en à jamais remercié !

 

Yvon, tout au long de ta carrière, de tes fonctions, tu as porté haut les couleurs de notre Foux d’Allos. Ta fille Céline n’as jamais quitté la Foux où elle enseigne toujours le ski et le surf, perpétuant ainsi la tradition familiale. Alain et Georges ses neveux, Andrée sa nièce, Soyez fiers de votre Nom ! « Les Hommes ne meurent jamais tant que l’on évoque leur Mémoire ! »

Vive la Foux d’Allos !

Vive le Val d’Allos !

Joël Vallauri 1 er Adjoint d’Allos

 

{lang: 'fr'}

Déposez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>